Connexion

Communes CCVG

Réglementation

Prix de l'eau

Liens web

Analyses eau potable

Le coin des enfants

Compte rendu AG 2007

BARRAGE 83 : ASSEMBLEE GENERALE

L’association intercommunale de défense des usagers de l’eau vient detenir sa 12 ème assemblée générale à la Farlède devant une large représentation d’adhérents.

Les élus farlédois étaient venus en nombre accompagner leur premier magistrat.

Monsieur Geoffroy, président de la CCVG, était excusé tout comme Messieurs Rassat et Menut respectivement maires de Sollies-Pont et de Sollies-Toucas .

 

Rapport d’activité :

Madame Ferrari, fit le point sur le contrôle des fosses septiques : un prestataire de services réalisera l’état des lieux des fosses pour l’ensemble de la Communauté de communes qui gardera la maîtrise et la gestionde ce nouveau service. Les nouvelles dispositions de la récente loi sur l’eau fixent les limites de ce premier contrôle à la fin de l’année 2012 et sa périodicitéà 8 ans (au lieu de 4).La redevance à la charge de l’usager reste à déterminer.

Renégociation du contrat d’exploitation de la nouvelle station d’épuration : Barrage rendit compte des informations obtenues lors de la réunion de la commission consultative des usagers : « une négociation active est engagée avec le fermier, elle mobilise toutes les ressources de la CCVG tant internes qu’au niveau de ses prestataires extérieurs ».

Les factures des usagers, les bilans annuels du fermer, les comptes administratifs des 7 communes, sont chaque année collectés, analysés, comparés par l’association de défense. Jean- Pierre Luquand, diaporama à l’appui, commenta les évolutions du prix de l’eau, bénéfices fermiers et excédents des communes après qu’un tableau récapitulatif ait permis au public de comprendre le circuit de l’eau de la source au…Gapeau.

Le juste prix

La présidente, Josette Gilberton rappela l’esprit de la loi Charasse (l’eau doit être vendue à son coût réel) et définit les conditionsdu juste prix : transparence dans la fixation du prix de base, cohérence de la révision de ce prix, contrôle financier rigoureux de la part des élus. Aprèsune analyse comparative des deux modes de gestion : régie municipale ou gestion déléguée, elle conclut à la quasi impossibilité pour des élusmotivés de contrôler efficacement la gestion du fermier. Explication ? le poids des contrats léonins imposés par les multinationales. Conséquence ? Les élus ne maîtrisent plus le prix de l’eau et les usagers sontotagesde contrats signés il y a …25ans. Barrage en veut pour preuve les négligeables effets de la renégociation, en2002 des contrats intercommunaux, pourtant précédée d’une expertise longue et coûteuse.

Des marges de manœuvre existent

L’association considère que des marges existent à condition de mettre en œuvre la détermination de tous les élus responsables dans le poids de l’intercommunalité susceptible de permettre des économies d’échelles par exemple : un service unique intercommunal pour l’assainissement collectif comme Barrage le réclame depuis plus de 10ans. Les futurs élus aux municipales de 2008 devront se saisir de ce dossier…

 

Bilan financier.

Paul Taillade se félicita d’une trésorerie à la hausse qu’il expliqua par des frais de gestion réduits au minimum par des administrateurs mus uniquement par le bénévolat et le militantisme.

 

Conseil d’administration.

Renouvellement du tiers sortant.Réélus : Ch Ferrari, P Taillade, P Boite. Nouvel administrateur : G Perugini (Cuers)