Connexion

Communes CCVG

Réglementation

Prix de l'eau

Liens web

Analyses eau potable

Le coin des enfants

Compte rendu AG 2006

BARRAGE EN ASSEMBLEE GENERALE.

La 11ème AG de l’association intercommunale de défense des usagers de l’eau a eu lieu lundi 27 mars à la Farlède.
Si les adhérents étaient un peu moins nombreux que les années précédentes, les élus en revanche étaient venus en nombre. On notait la participation de Monsieur d’André Geoffroy président de la Communauté de communes, de Charles RODOLPHE, maire de la Farlède et de tous ses adjoints, de Monsieur RASSAT, maire de Sollies-Pont.
La présidente Josette GILBERTON présenta un diaporama sur le rapport d’activités 2005. Il fut beaucoup question de l’évolution annuelle du prix de l’eau. Le prix a augmenté en moyenne de 3,01% dans les communes où l’association est présente, et de 15,84% en moyenne dans les communes voisines (Puget-Ville, Pierrefeu, La Valette, Hyères, la Garde). Il reste néanmoins 0,5€ au-dessus de la moyenne nationale.
Le rendement des réseaux, s’améliore dans l’ensemble mais des efforts restent à faire notamment en recherche de fuites.
Les bilans financiers de la SADE étudiés chaque année par Barrage sont toujours aussi incohérents ; «Seules les recettes sont vérifiables, les dépenses incontrôlables et. Fantaisistes. Les résultats annoncés sont donc tronqués, les bénéfices sous évalués.» Précisait la présidente qui rappelait les rapports de la Chambre Régionale des Comptes et le dossier de QUE CHOISIR de février 2006.

Contrôle des fosses septiques.

L’ordre du jour aborda le dossier du contrôle des fosses septiques. C’est un nouveau service public que les communes doivent gérer à partir de décembre 2005. Barrage rappela ses propositions : une régie intercommunale comme dans la quasi-totalité des communes où l’association a enquêté. M. GEOFFROY précisa que les maires de la CCVG ont décidé de confier le contrôle des fosses existantes à un prestataire de service (appel d’offres sur 2400 fosses) et de prendre en charge, en régie, la partie administrative. Si le Président annonce un coût estimatif de 22,5€ par an, Barrage estime que ce coût peut être encore être réduit. Pour cela, Barrage redemanda la réunion de la commission consultative des usagers (en sommeil depuis 3 ans) pour pouvoir être associée à la finalisation du règlement de ce nouveau service public. Engagement du président GEOFFROY, qui déplora toutefois l’absence des élus locaux, membres également de cette commission, les années passées.

Future station d’épuration.

Les inquiétudes de l’association portaient principalement sur la répercussion du coût de la future station d‘épuration intercommunale de la Crau. C’est un investissement lourd à la charge du budget de la CCVG . Monsieur GEOFFROY annonça des subventions à hauteur de 70%.La surtaxe intercommunale ne devrait donc pas augmenter.
Barrage réclame depuis 11 ans la remise à plat du contrat d’exploitation qui lie la CCVG à la SADE (Veolia, ex Vivendi, ex Générale des Eaux) jusqu’en 2013 et qui alourdit abusivement le coût de l’assainissement collectif. A moins de 2 ans de la mise en service de cette structure, Josette GILBERTON alerta les élus sur l’urgence d’entamer une renégociation complète pour les 6 dernières années du contrat. Premier pas vers un juste prix de l’eau, réclamé par les usagers et approuvé par les expertises de 2002. La 2ème étape étant la reprise en régie de cette nouvelle station largement automatisée. A la surprise générale le président de la CCVG annonçait qu’il étudiait l’éventualité d’une rupture de ce contrat et envisageait une reprise en régie dès fin 2007.Barrage salue cette initiative.
Il faut savoir qu’il n’est ni aisé, ni gratuit de congédier une société en place depuis plus de 25 ans, mais d’autres maires ont eu le courage de le faire et s’en félicitent (les usagers aussi). La détermination des élus sera décisive. Les exemples ne manquent pas : Grenoble, la Communauté urbaine de Cherbourg et tout récemment Castres, Châtellerault, Cournon d’Auvergne ou Tournon.

Vie de l’association.

Paul Taillade, trésorier de l’association, fit approuver son bilan financier et remercia les généreux donateurs. Il rappela que les cotisations n’ont pas été augmentées depuis l’assemblée générale de 2003 et qu’il est préférable de s’en acquitter au moment de l’assemblée annuelle.
Nouveau conseil d’administration : Christiane FERRARI, Michèle MARCEL, Simone MARQUESTAUT, Josette GILBERTON, Jean-Louis CARLEVAN, Paul TAILLADE, Pierre ASNAGLI, Jean-Pierre LUQUAND, Daniel DESPICQ, Patrick BOITE, Jean-Paul VASSEUR