Connexion

Communes CCVG

Réglementation

Prix de l'eau

Liens web

Analyses eau potable

Le coin des enfants

Compte rendu AG 2003

COMPTE RENDU ASSEMBLEE GENERALE 2003

La 8ème assemblée générale de BARRAGE, association intercommunale de défense des usagers de l’eau s’est tenue le 3 février 2003 à la salle des fêtes de la Farlède en présence de Monsieur André Geoffroy, sénateur, président de la communauté de communes du Gapeau ; de Monsieur Guy Menut maire de Sollies-Toucas ; de monsieur Jean Berger adjoint aux finances de la commune de la Farlède qui représentait Monsieur François Pantalacci excusé. Excusé également Monsieur Gérard Simon maire de la Crau.

122 adhérents présents ou représentés ont pris part à cette assemblée générale ordinaire, dans une atmosphère nettement moins tendue que lors de la précédente A.G.

Alain Paute, ouvrit la séance par un hommage à Jean Desutter, ancien trésorier de BARRAGE décédé il y aura bientôt un an.

ORDRE du JOUR

CR activités

Echéance des contrats & Procédure d'appel d'offre

Motions

CR financier

Election du tiers sortant

Compte-rendu d’activités :

Josette Gilberton, présidente, rappela brièvement, la motion de la 7ème A.G. : le refus des résultats de la renégociation, l’interpellation de Monsieur le Préfet et la demande de saisine de la Chambre Régionale des Comptes .

Le président Geoffroy développa alors les acquis récemment obtenus commune par commune : de 52,75cts à 1,05 f de baisse par m3 sur les factures d’eau du 2ème semestre 2003 et le reversement par la C.G.E. de 8,5 millions de francs ( 1,3 millions d’euros ) qui seront déduits du lourd investissement de la future station d ‘épuration.

On passa rapidement sur les limites de cette renégociation et sur la frustration de BARRAGE, pour aborder les prochaines étapes : fin du contrat communal d’assainissement pour Solliès-Ville, fin des deux contrats communaux pour la Farlède ( déc 2003) et mise en service de la station d’épuration (2006 )

Echéance des contrats et procédures d’appel d’offres.

Les procédures d’appel d’offres pour le renouvellement des contrats sont lancées. Généralement cette mise en concurrence se traduit par une baisse du prix du m3 pour l’usager, les exemples à l’échelon national ne manquent pas. Seulement voilà, BARRAGE craint que les conditions spécifiques aux deux communes concernées ne soient pas idéales. Trois multinationales se partagent géographiquement le marché de l’eau en France. Le Sud Est est le domaine réservé de la C.G.E. depuis la fin du siècle dernier, ce sont ses filiales qui gèrent les communes de la Communauté de communes depuis plus de 20ans. Les contrats à renouveler concernent deux petites communes et représentent un intérêt moindre, pour les sociétés indépendantes que le potentiel marché de 50.000 h que représentait l’ensemble de la communauté de communes dans le cas de la solution intercommunale de refonte des 14 contrats que préconisait BARRAGE. Par ailleurs ni Solliès-Ville, ni La Farlède ne procéderont à un audit avant l’appel d’offres… Certes les maires qui rappelons-le fixent le prix de l’eau au moment de la signature du contrat pourront discuter, mais sur quelles bases ?

Les candidats à l’appel d’offres auront toutes les difficultés à se faire présenter les documents comptables relatifs à la gestion actuelle dans les délais de la procédure légale . La réticence de la C.G.E à ouvrir ses livres de comptes est connue…

Le président Geoffroy s’est montré résolument confiant d’obtenir une baisse et Monsieur Berger précisa que la Farlède lui emboiterait le pas. L’association sera vigilante, l’enjeu pour la Farlède principalement est considérable .

La mise en service de la station d’épuration ne devrait pas non plus entraîner d’augmentation de la surtaxe intercommunale en dépit du lourd investissement, Monsieur Menut s’est montré quant à lui moins affirmatif. Barrage suivra de très prés ce dossier et exigera le moment venu les comptes d’exploitation prévisionnels

Un diaporama permit à l’association de présenter les comptes de gestion, l’évolution des factures d’eau, sous forme de documents de synthèse, élaborés par le Bureau et remis aux maires annuellement.

Le compte-rendu d’activités à été approuvé à l’unanimité.

Motions

Le Bureau proposa deux motions

1 -Réouverture du projet de la loi sur l’eau enterré au printemps 2003 :

2- Modification du cahier des charges relatifs aux contrats communaux , de façon à supprimer l’exclusivité de la C.G.E. pour les travaux à réaliser chez le particulier et permettre ainsi la pose de compteurs verts à des prix plus abordables. Unanimité.

Compte-rendu financier :

Paul Taillade, trésorier, rappela que les seules recettes de BARRAGE proviennent des cotisations et déplora qu’à ce jour 230 adhérents sur 390 soient à jour . Il précisa que les dépenses de l’association se limitent aux frais de communication, au site internet et à l’assurance obligatoire.

L’exercice 2002 se solde par un déficit de 223,53 euros. Il fit part à l’assemblée des ses craintes pour l’exercice à venir ; en effet beaucoup d’adhérents après avoir récupéré le fameux dépôt de garantie n’ont pas jugé bon de renouveler leur confiance et leur soutien financier à l’association qui continue pourtant à occuper le terrain et à faire pression sur les élus avec quelques résultats, reconnus publiquement par le président Geoffroy.

L’assemblée souveraine décida, sur proposition de son trésorier, de porter le montant de la cotisation à 6 euros à partir de l’année 2004. Madame Desmarets contrôleur aux comptes donna quitus et le bilan fut approuvé à l’unanimité.

Election du tiers sortant du conseil d’administration

Quatre des 13 membres du C. A élus en 2000 et statutairement sortants se sont portés candidats à leur propre succession : il s’agit de Ch. Ferrari, P. Taillade, P. Asnagli et P. Boite.

Composition du Conseil : mesdames Ferrari, Marquestaut, Gilberton ; messieurs Colonna, Carlevan, Despicq, Lacourte, Sireuille, Asnagli, Boite, Luquand, Paute,Taillade.

Vous pouvez joindre Barrage au 04 94 48 41 27 ou sur son site internet : www.barrage83.org, Pour soutenir son action adresser un chèque de 6 euros libellé à l’ordre de BARRAGE , 56 chemin du Milieu 83210 la Farlède.